CovidCheck: entrée en vigueur du régime 2G

Suite aux nouvelles décisions prises par le Gouvernement en matière de mesures préconisées pour limiter et ralentir la diffusion du virus COVID-19, le château de Vianden va appliquer dès le 18 décembre 2021 le régime 2G. Ceci signifie que chaque visiteur devra présenter à l’accueil soit un certificat de vaccination valide, soit un certificat de rétablissement valide. Merci de munir de votre code QR et de votre carte d’identité à la caisse. Le port du masque durant toute la visite reste obligatoire.

Cette règle ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans.

La règle 2G+ s’applique dans notre cafétéria. Tous ceux qui n’ont pas encore reçu le “booster” doivent faire un test rapide sur place.

Nous vous remercions de votre compréhension et nous réjouissons de votre visite.

Événements à venir

Informations

LE CHÂTEAU EST OUVERT TOUS LES JOURS DE 10H00 À 16H00.

(+352) 83 41 08-1

« La Ville et le Château de Vianden ont été reconnus par les experts, qui les ont évalués en 2013 dans le cadre de sa demande d’accéder sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, comme des éléments culturels remarquables qui méritent protection et conservation. »

CHÂTEAU DE VIANDEN

Restauré depuis 1977 dans le respect des formes historiques, le château est aujourd’hui un monument de rang européen.

Le Château de Vianden fut construit pendant la période du 11e au 14e siècle sur les assises d’un castel romain et d’un refuge carolingien; il est une des plus grandes et plus belles résidences féodales des époques romane et gothique de l’Europe.

Jusqu’au début du 15e siècle, il était la demeure des puissants comtes de Vianden qui pouvaient se vanter de leurs relations avec la cour impériale et dont le plus glorieux, Henri Ier (1220-1250), avait comme épouse Marguerite de Courtenay, proche parente des Capétiens, rois de France. En 1417, le comté et le château furent légués par héritage à la branche cadette de la maison (allemande) de Nassau, qui, en 1530, recueillit également la principauté française d’Orange.

La chapelle et les deux logis seigneuriaux, comme pièces les plus remarquables du château, ont été réalisées vers la fin du 12e jusqu’au commencement du 13e siècle. Le quartier des Juliers à l’ouest du logis seigneurial majeur, aujourd’hui disparu, datait du début du 14e siècle, le quartier Nassau fut érigé seulement à partir du 17e siècle.

En 1820, sous le règne de Guillaume Ier d’Orange-Nassau, roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg, comte de Vianden, la vente du château et la décomposition en ses éléments aboutissait à l’état de ruine. Le château échut en 1890 au grand-duc Adolphe de la dynastie de Nassau et resta ä partir de cette date propriété de la famille grand-ducale jusqu’en 1977, où il devint, par acte de vente domaine de l’état luxembourgeois. Rénové et reconstruit depuis-lors, tout en respectant le style historique, le château est aujourd’hui un monument de rang européen.